sneaker
SneakerEvent Paris

La Sneaker en France : Réelle culture ou simple tendance ? 

L’ascension fulgurante de la Sneaker en France.

Adoptée par toutes les générations confondues, la sneaker n’a jamais été aussi plébiscitée et aussi présente qu’aujourd’hui. Une réalité qui n’échappe pas à la France et qui suscite naturellement certaines curiosités. Cette (sur)exposition de la Sneaker ne passe pas inaperçue, ce qui me pousse aujourd’hui à porter la réflexion suivante :

Est-ce une réelle culture ou une simple tendance ?

sneaker
SneakerEvent Paris

 

La Sneaker une histoire qui ne date pas d’hier

Une culture venue d’outre manche

Le phénomène de la Sneaker est né aux États-Unis, mais ça n’est un secret pour personne. Initialement conçues la pratique sportive, les sneakers ont longtemps été les alliées de sportifs de haut niveau. Les Basketteurs ont été les précurseurs de la sneaker et ont joué un rôle essentiel dans la démocratisation de la Sneaker. Ce n’est pas un hasard si la sneaker porte aujourd’hui l’appellation de « Basket« . Cependant, le courant artistique Néo-pop est assurément l’élément déclencheur de ce phénomène. En effet, ce courant artistique alliant graffiti et Hip-Hop a joué un rôle essentiel . Les breakdancers se sont petit à petit approprié la sneaker faisant d’elle un véritable accessoire du quotidien.

Les marques ont très vite compris que les sneakers suscitées de plus en plus de convoitises. Et c’est donc face à cette réalité que les marques ont décidé de créer une Hype par le biais d’un marketing bien ciblé. En effet, les marques n’ont pas hésité à créer un sentiment d’appartenance à l’aide d’égéries. À cette époque, ce sont les « boys band » qui ont fait de la sneaker ce qu’elle est aujourd’hui.

Une chaussure née pour briller

L’un des accélérateurs du phénomène Sneaker est incontestablement le groupe RUN DMCqui propulse la basket et par la même occasion Adidas dans une nouvelle dimension.

Je vous épargne les explications sur les raisons qui ont poussés le groupe à écrire ce tube. Cependant, si vous souhaitez avoir plus d’explications, je vous invite à cliquer 👉 ici 👈 . Évidemment, d’autres facteurs ont favorisé à l’avènement de la sneaker. Il me faudrait bien plus qu’un article pour retracer l’histoire de la sneaker et surtout des milliers de sources. Promis, j’essaierais de rédiger un petit article plus complet autour de l’Histoire de la sneaker 💪.

Aujourd’hui, la sneaker a une place prépondérante aux États-Unis. Au point d’être considérée comme un élément indissociable du patrimoine culturel, c’est en tout cas ce qu’affirme Jemayne L.King. Ce Professeur américain, enseigne à l’université “Johnson C-Smith” dans la ville de Charlotte. Il affirme que la Sneaker aurait contribuée à booster l’économie. Bien plus que l’aspect financier , elle aurait eu des effets sur la société et dans l’Histoire américaines. Sommes-nous en train de vivre le même scénario en France ?

L’intronisation de la Sneaker en France

La France à l’heure de la Sneaker

Comment est intronisée la Sneaker en France ? Telle est la question. À vrai dire, on ne sait pas avec exactitude la manière dont elle est arrivée à nos pieds. Cependant, nous avons bel et bien hérité de la sneaker et de la culture néo-pop de nos amis américains. Ce n’est pas pour autant que l’on a tout repris des Américains . En effet, en France nous avons un tout autre rapport à la chaussure de sport. Aux États-Unis, les SneakerHeads sont plus orientés vers des paires de type Bball contrairement aux Européens qui accordent plus d’importance à la Running.

À l’origine, la sneaker est introduite par les sportifs et plus précisément par les joueurs de tennis. Ainsi, les légendaires Adidas Stan Smith et Nastase ont contribué à l’essor de la sneaker en France. Et là encore, on retrouve une autre appellation pour désigner la sneaker qui n’est autre que la tennis. Puis par la suite, la culture Néo-pop s’impose petit à petit en France et c’est à ce moment là, que le mot tennis à été troqué par l’appellation actuelle SNEAKER !

L’innovation la clé d’une réussite.

Petit à petit, nous avons succombé aux sirènes américaines et au Géant NIKE qui a eu la brillante idée de collaborer avec Mr Jordan. À cette époque, la marque au Swoosh et la marque aux trois bandes se livrent une grosse bataille. Ces deux marques cherchent à tout prix à conquérir le maximum de parts de marché et c’est aujourd’hui encore le cas. Pour cela, les marques n’hésitent à s’entourer d’égéries afin de créer chez les consommateurs un sentiment d’appartenance. Bref, vous l’aurez compris le marketing a été importé dans le domaine de la Sneaker et cela a eu un effet retentissant.

Sur le plan national (France), NIKE est très vite devenu leader du marché de la sneaker. Elle a su pérenniser sa place en apportant une vision avant-gardiste. La firme américaine innove en créant de nouvelles paires très confortables. Ces paires sont les iconiques Nike Air Max, dessinées par MONSIEUR Tinker Hatfield. En effet, le designer américain a su innover en introduisant une bulle d’air dans la semelle des sneakers. Dans les années 80, cette bulle d’air révolutionne la sneaker et 30 ans après ces modèles séduisent encore tous les amoureux de kicks.

Un phénomène porté par le 2.0

Quand la Sneaker passe en 2.0

La Sneaker est aujourd’hui ultra présente à travers le monde et compte de plus en plus d’adeptes. Rassurez-vous je ne vous parle pas là d’une secte mais d’un univers de passionné(e)s 😂 . Les SneakerHeads (nom donné aux passionné(e)s de Sneakers) vouent aujourd’hui un véritable culte à la sneaker. Cette dévotion souvent incomprise par le grand public est peu à peu entrée dans les mœurs. En effet, les nombreux supports de communication (média et non-média) ont logiquement contribué à cette démocratisation.

L’avènement d’internet a progressivement bousculé la sneaker dans une nouvelle ère, celle du 2.0. Effectivement, le digital a contribué à l’essor de la sneaker dans le monde. Au-delà, d’avoir connecté les passionnés entre eux, internet à facilité le partage d’informations. On peut dire que le web a facilité la transmission d’informations et en quelque sorte ôté ce que j’appelle une « barrière à l’entrée ».

Des médias de plus en plus nombreux

Il existe d’innombrables médias qui traitent quotidiennement de la basket. Du forum à Instagram, en passant par les sites spécialisés (blogs et webzines), la chaussure initialement conçue pour le sport a connu une insolente ascension.

Désormais, le support le plus en vogue pour transmettre les codes de cette culture est Youtube. Ces chaînes Youtube fédèrent chaque jour des milliers de SneakerHeads à travers le monde.

Autre média très important et non des moindres, sont les groupes Facebook. À l’heure où je rédige cet article, certains groupes atteignent 20 000 membres. C’est le cas du groupe Troc Sneaker qui est à ce jour le groupe Facebook numéro 1 sur la thématique de la sneaker en France. Comme vous devez vous en douter sur ce groupe sont abordés différents sujets sur la thématique des Sneakers.

Enfin, dernier média très important qui fédère une grosse communauté sont les sites spécialisés. Par sites spécialisés, je veux dire par là les webzines qui tiennent informés sur les dernières tendances et actualités. Selon moi, c’est grâce à ces sites que l’univers de la sneaker compte de plus en plus de passionnés. Ils facilitent la transmission d’informations en étant à l’affût de toutes les nouveautés. En tout cas, personnellement je suis réellement entré dans la sneaker par le biais de sites comme SneakersAddict ou encore Lesitedelasneaker.

Ensuite vient des sites de type Blog, souvent assimilés à des « influenceurs » (au passage c’est une désignation que je déteste). Ces sites abordent la sneaker différemment que les sites de type webzine. Généralement, sur les blogs la sneaker est mise en scène et décryptée dans ses moindres recoins. Il existe plusieurs sites que j’aime consulter, les blogs qui me viennent à l’esprit au moment où je rédige cet article sont : HolyCamille, LaBelleBasket, GaelouPas, UglyMely (également auteur d’un ouvrage), Julinfinity ou encore …. SneakHeart 🙃 (#humour). 

Des événements fédérateurs

Mais la passion pour la sneaker ne se vit pas que de manière virtuelle et heureusement. Un peu partout à travers l’hexagone sont organisés des meetings entre passionnés. Ces rencontres se font par le biais de salons, dans lesquels nous retrouvons des paires généralement très rares. Ainsi, ces conventions accueillent revendeurs et acheteurs de belles sneakers. Je vous donne une liste des salons que l’on peut retrouver sur le plan national et par ville.

La France compte parmi elle de vrais amoureux et passionnés de baskets. Conscients de ce boom de la sneaker, trois Parisiens n’ont pas hésité à ouvrir un atelier 100% dédié à la restauration de chaussure de sport. L’enseigne Sneaker & Chill est sûrement la preuve vivante que la sneaker s’est définitivement imposée sur notre territoire. Mais peut-on réellement parler d’un Culte pour la Sneaker en France ?

Une véritable culture Sneaker en France  ?

Attention ! Les propos qui vont suivre risquent de heurter la sensibilité de certaines personnes !

De la démocratisation au Culte il n’y a qu’un pas.

Aaaaaah voilà une partie que j’attendais impatiemment, je vais enfin pouvoir me défouler 😜(#humour). Alors, avant de vous donner ma réponse ne vous attendez pas non plus à un argumentaire de folie avec une thèse et une antithèse. Car cela serait beaucoup trop long et je pense avoir suffisamment écrit pour cet article 😀.

Non plus sérieusement on remarque en France une démocratisation de la sneaker et ça c’est vraiment cool. Cependant, je considère qu’en France on ne peut pas réellement parler de culture Sneaker. Même s’il existe indéniablement une réelle communauté avec de très grands collectionneurs et de très grands passionnés. Je trouve que l’univers de la sneaker en France n’arrive pas à se détacher de certaines influences qui l’empêchent d’avoir sa propre culture.

Une culture sur le point de s’installer

Mais je dois tout de même dire que les choses évoluent petit à petit dans la bonne direction. En effet, comme j’ai pu l’expliquer ci-dessus il existe de plus en plus de médias qui abordent et donnent un sens à cette passion pour la sneaker. Cela permet de briser un certain clivage et permet à chacun de s’approprier encore un peu plus la sneaker.

Pour conclure cet article, j’estime que nous sommes aux prémices de ce que l’on pourrait appeler la « culture Sneaker en France » le meilleur reste à venir. Vive la Sneaker ✌

Et vous qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à partager votre vision en commentant cet article 😉.

 

 

Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed
Plus d'articles
Unboxing de la Nike Air Max 1/97 Sean Wotherspoon